Sans papiers – un album de Rascal

Sans papiers       Rascal et Cendrine Genin .  Illustration Jean-François Martin

édition Escabelle  – 2011-

Ils sont deux, un père et sa fille. Ils ont fui la guerre. Clandestins dans un pays, dont ils ont rêvé, après un long voyage raconté en quelques lignes. Mais on sent que cela a été dur pour la petite fille. Et puis..
‘ » Et puis, tout au bout du voyage, il y eut Paris.
Place de la République.
Nous sommes allés main dans la main jusqu’à la Seine.
Heureux et malheureux d’être là. « 
La petite fille se dit française, enracinée. Mais il faut croire que la haine des hommes n’a jamais de fin….
Ce devait être une belle journée pour elle pourtant, ce jour-là… Elle qui avait tant assimilé en 4 ans.
Une histoire pour dire le drame des sans-papiers, vu à travers les yeux d’une fillette. Un texte sobre accompagné d’une illustration sombre , trop souvent, et animé d’ombres car dans ce monde il faut passer inaperçu, s’effacer…
Il y a du rouge aussi, celui du sang de toutes ces guerres et de rares taches de jaune. Rayon d’espoir vite disparu.
Un album fort qui  dit l’essentiel . Court et terriblement d’actualité.

 

P1040746
L’amour, je connais qu’un peu.
La guerre. Je connais beaucoup mieux.
Le poète a dit aussi !
« Il y a de grandes flaques de sang sur le monde
Où s’en va-t-il tout ce sang répandu ? »

Maman a été tué le premier jour de la guerre.

 

( le poète c’est Jacques Prévert)

Photos et dessins se mélangent dans ces pages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s