J’ai testé la liseuse….

Il fallait bien que cela se produise. J’ai emprunté une liseuse à la bibliothèque lors d’un petit voyage.

L’avantage. Un grand choix de romans dans un minimum d’encombrement. Pas besoin du sac à dos rempli de livres….

Cette liseuse contient des romans adolescents, raison de mon choix. On passe rapidement d’une histoire à une autre, les livres sont présentés sous la forme d’une mosaïque. Pas de problème pour l’utilisation, somme tout très simple.Quelques rares bugs : une page qui change brusquement de taille d’écriture en cours de lecture – de très gros à minuscule ou l’inverse -. Mais quelques manipulations, non sans quelques jurons silencieux,  remettent la liseuse dans le droit chemin.

J’ai trouvé que la liseuse réagissait bien, lors des changements de page ( critique le plus souvent entendu des lecteurs : trop long…) par contre il arrive que l’on en saute une ou plusieurs à certains moments. Le plus souvent ce n’est qu’une impression.

Sinon la liseuse est trop « bavarde »  🙂 J’ai lu  6 livres en 48 heures m’apprend-t-elle….

Mon pourcentage de lecture s’affiche au fur et à mesure !!! Avec un livre de papier j’en ai une idée aussi, là j’ai les chiffres… La taille du livre est en KO ou MO, cela ne me parle pas du tout….Enfin j’ai rapidement compris lesquels étaient les moins épais. Si la littérature devient une affaire de nombres….

Personnellement j’ai été gênée de ne pouvoir revenir en arrière, avec le papier c’est simple et rapide.  Je n’ai pas pu non plus aller picorer quelques renseignements par avance sur la suite de l’histoire…Frustrant!

Le livret fourni par la DLP avec la liseuse est complet et bien utile pour faire son choix dans la bibliothèque. 46 romans adultes et 17 romans jeunesse. Sur la liseuse la sélection est très lisible, mais pas de 4ème de couverture. Quatre propositions : rentrée littéraire 2015 et 2016. Adultes et jeunesse.

En conclusion j’ai apprécié de pouvoir lire ainsi et je me suis régalée avec la variété des titres, le choix est très pertinent. La liseuse ne répond pas toujours « au doigt » et à l’œil… mais avec quelques tâtonnements on s’en sort assez bien. Le tactile est sans doute trop rapidement réceptif. D’ailleurs il ne faut pas appuyer, c’est inutile. Juste effleurer, cela fonctionne mieux.

Par contre l’autonomie n’est pas aussi longue qu’annoncée.

Et puis avec une liseuse, faire un billet sur un livre, c’est plus difficile. Impossible de feuilleter. Et dans un livre c’est primordial !! ( ce sera mon petit moins sur cet objet)


Quelques titres à découvrir.

Tout revivre   Melody Gornet      Tout revivre par Gornet

Sophie rentre chez elle, après quelques courses.

 » Le jour où Sophie est morte, un beau soleil de fin d’hiver faisait étinceler le givre.  »

Fait divers tristement banal. C’est Solveig, 20 ans, une nièce qui raconte l’histoire. Puis les 2 enfants de Sophie qui se retrouvent chez un père remarié qui n’a pas vraiment besoin d’eux…Il y a d’abord la voix de Mathis, enfant silencieux et fragile, maltraité au collège avec une violence abjecte de la part de jeunes garçons. Et Jordan, solitaire, torturé et plein de rage qui ne sait protéger son jeune frère. Mais comme dans l’Étranger de Camus, Jordan saura-t-il lui aussi à un moment TOUT REVIVRE?

Solveig qui a également une histoire douloureuse saura-telle aider ses jeunes cousins à reconstruire leur vie? L’avenir est bien sombre….

Une histoire en 3 parties douloureuse et désespérée sur le deuil , écrite avec minutie et empathie. Étrange premier roman….Finalement le rôle de Solveig m’a semblé moins important qu’annoncé dans le résumé. Petite déception, j’aurais aimé la voir plus présente.

Les chiens  Allan Stratton  

Cameron un adolescent attachant, est habitué à déménager pour fuir un père violent, limite psychopathe. Sa mère lui en fait un portrait terrible, craignant même qu’il les tue. Prudence, silence et peur est son quotidien depuis des années, pourtant Cameron  ne croit pas à cette image du père. Il en a des souvenirs étonnants mais les embellit toujours. La dernière demeure, dégottée dans l’urgence par sa mère qu’il pense paranoïaque , est une ferme assez sinistre. De plus Cameron apprend qu’il s’y est produit une tuerie familiale  cinquante auparavant. Cette histoire a certaines similitudes avec la sienne et il cherchera à en savoir un peu plus…

C’est un roman haletant et terrifiant, tant l’auteur a su y mettre une intensité dramatique, qui flirte avec le fantastique et la folie. Un thriller redoutable que l’on ne peut lâcher avant d’avoir tourner la dernière page. Alors et ce père finalement ?

 

Tornade   Jennifer Brown 

Encore un roman sur le deuil, là c’est une catastrophe naturelle qui met la vie en danger. Jersey vit dans le Mildwest avec sa mère, sa petite sœur et son beau-père. Le jour où une tornade s’abat sur la ville elle est seule dans la maison, c’est un véritable spectacle de désolation quand enfin tout se calme. Jersey va se retrouver isolée. Son beau-père n’a pas la force de s’occuper d’elle. Qui dans sa famille l’aidera à revivre? Une famille genre « Groseille » la méchanceté et la bêtise crasse en plus ? ( trop caricaturale à mon avis) Impossible pour la jeune ado.Ou les autres grands-parents, décrits comme indignes par sa mère, mais aimants?

La vie de Jersey est une plaie béante. Même ses amies semblent l’abandonner – sauf Kolby, son adorable voisin et camarade de classe.

Un roman puissant, si le cyclone n’est que le prétexte pour suivre l’introspection des sentiments de Jersey, il nous malmène pas mal.

Un beau roman, généreux et cruel sur un sujet difficile.

Le monde est derrière toi   Marian De smet   

Eppo a quitté les pays-Bas, ses parents lui ont conseillé ce voyage après un évènement douloureux. Il va faire un bout de route avec Tabby, une très jeune adulte amusante et culottée. Tabby fuit aussi, mais elle ne dira pas quoi à Eppo. Peu à peu ils se dévoileront.

Un road-movie tragi-comique avec la naissance d’une belle amitié que l’on lit sans passion mais intéressant par les sujets abordés.

 

Nos étoiles contraires  John Green   Nos étoiles contraires - John Green

Ce livre je ne pensais jamais le lire, et tout le monde en a entendu parler…. Finalement il était sur la liseuse ( et sur les rayons de la bibliothèque aussi) alors je m’y suis aventurée.

Je l’ai trouvé long, bavard, et je crois que j’ai été moins touchée que je le craignais. Douloureux bien évidemment mais…

 

Cinq romans ados sur le deuil…Il fallait passer à autre chose alors je me suis plongée dans  :

Percy Jackson et les héros grecs   Rick Riordan 

Et là c’est jubilatoire. Car mêler l’épopée des héros et héroïnes grecs avec des éléments de notre époque il fallait oser !!

« Zeus continuait à la draguer lourdement, même si elle l’avait bloqué sur facebook »

Et même si ces histoires ne sont que meurtres, trahisons, bagarres sanglantes et autres…. on ne peut que s’esclaffer par les clins d’œil et anachronismes nombreux qui se mêlent à l’Histoire connue. C’est fait avec humour, sans vulgarité. Une belle balade dans ces épopées qui plaisent toujours aux enfants/ ados…Il y a peut-être quelques libertés mais après tout ce n’est pas bien grave. On revisite avec plaisir cette mythologie grecque.

A mettre entre toutes les mains.

 

 

 

Advertisements

Un commentaire sur “J’ai testé la liseuse….

  1. Pour ma part, je ne suis pas encore prête à tester la liseuse. Si je le fais, ce sera comme vous pour un voyage, et je l’emprunterais donc dans ma bibliothèque. Mais je sens déjà le regard noir de mon imprimeur d’homme 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s