Allô, Dr Laura ?

Allo, Dr Laura ? Mémoires graphiques - Nicole-j GeorgesAllô, Dr Laura ? Mémoires Graphiques

Nicole J. Georges    Éditions Cambourakis 2015

Résultat de recherche d'images pour "nicole georges"

 

Roman graphique ou bande dessinée – la frontière est mince – dans ce livre sous-titré  » mémoires graphiques » l’auteur raconte sa vie, dans un pavé de 260 pages.
Avec de fréquents aller et retour entre son enfance, et sa vie actuelle Nicole, dite Nickie, raconte sa mère, ses amies, ses amours, sa passion des animaux et ses doutes.
Verona Maus c’est l’amie fidèle, on la rencontre dans les premières planches, celle qui a changé sa vie comme elle dit  » Moi aussi je t’aime bien, Georges…  » « mais je ne veux pas de petite amie » . Et puis il y aura Radar, présente, jalouse, cruelle aussi…
Avec une sincérité touchante nous découvrons la vie chaotique de Nicole, sa relation difficile avec sa mère à la fois distante et autoritaire. Son père est mort…. Mais elle n’en est plus certaine. Tant de mensonges qu’elle essaiera de mettre à jour. Et cette voix au bout du fil et des ondes  » Allo Dr Laura » ce ne pourrait être qu’anecdotique…. mais c’est toute la souffrance de l’auteur qui transperce dans cet appel au secours.
Une BD dense, riche, découpée en courts chapitres de quelques planches, agrémentés d’un titre, dont les cases ne répondent pas à des critères très précis. Un dessin simple en noir et blanc, avec des personnages peu typés. J’ai eu du mal à les différencier, tant ils se ressemblent. Les silhouettes masculines des personnages féminins n’aident pas à la compréhension. Et certains dessins oniriques nous laissent perplexes. J’ai eu besoin d’une deuxième lecture pour découvrir toute l’étendue de cette histoire où l’auteur se met à nu avec un courage impressionnant.
Il y a de la tendresse dans cette histoire, un zeste d’humour « le club des papas trépassés » par exemple et une famille marquée par les non-dits.
J’ai beaucoup aimé découvrir cette auteur. La BD est d’une grande richesse, et le terme de roman graphique est totalement vérifié. C’est une vie qu’elle nous raconte, la sienne, peut-être comme une thérapie.Passionnant et bouleversant.

 

Lu dans le cadre « la BD fait son festival 2016 de PriceMinister« . Merci pour cet envoi.
( note 17/20)

       
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s