14-18 La guerre dans les romans Incipit.

La Grande Guerre des écrivains : D'Apollinaire à Zweig par Collectif     La grande guerre des écrivains          d’Apollinaire à Zweig  

Folio classique (textes choisis et présentés par Antoine Compagnon)

Le premier mort rencontré est un allemand du 16e corps, sur le talus gauche de la route. Le second est un caporal français en dedans du bois. ( Jacques Rivière Carnets 1914-1917)

 Un long dimanche de fiançailles        Sébastien Japrisot          Denoël

Il était une fois cinq soldats français qui faisaient la guerre, parce que les choses sont ainsi.

 Le premier, jadis aventureux et gai, portait à son cou le matricule 2124 d’un bureau de recrutement de la Seine.

Les champs d'honneur        Les champs d’honneur           Jean Rouaud          Editions de Minuit

 C’était la loi des séries en somme, martingale triste dont nous découvrions soudain le secret – un secret éventé depuis la nuit des temps mais à chaque fois recouvert et qui, brutalement révélé, martelé, nous laissait stupides, abrutis de chagrin.

 

14      14              Jean Echenoz         Editions de Minuit

Comme le temps s’y prêtait à merveille et qu’on était samedi, journée que sa fonction lui permettait de chômer, Anthime est parti faire un tour à vélo après avoir déjeuné.

Le tocsin, vu l’état présent du monde, signifiait à coup sûr la mobilisation. Comme tout un chacun mais sans trop y croire, Anthime s’y attendait un peu mais n’aurait pas imaginé que celle-ci tombât un samedi. ( p 11) 

Ceux de 14        Ceux de 14          Maurice Genevoix      Flammarion

Mardi 25 août, chalons-sur-Marne

 L’ordre de départ est tombé comme un coup de tonnerre ; courses précipitées par la ville, avec la crainte et la certitude d’oublier quelques chose.  Je trouve à peine le temps de prévenir les miens.

Le sabre de mon père      Le sabre de mon père       Yvan Audouard         GLM

Cette nuit, j’ai mordu en dormant les fesses d’une amie d’enfance. Cela ne m’était pas arrivé depuis soixante-dix ans au moins.

Nous avons enfin reçu du courrier ce matin. A en croire mon père,  » secteur postal 33″ est un véritable paradis terrestre. Il ne s’est jamais aussi bien porté, la soupe est bonne, le temps magnifique. tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Depuis le début des hostilités il ne nous a donné que de bonnes nouvelles. ( p 63)

Au revoir là-haut              Au revoir là-haut    Pierre Lemaitre        Albin Michel

 

Ceux qui pensaient que cette guerre finirait bientôt étaient tous morts, depuis longtemps. de la guerre, justement. Aussi en octobre, Albert reçut-il avec pas mal de scepticisme les rumeurs annonçant un armistice

Le Monument             Le monument        Claude Duneton        Balland

  Le jour où il a eu quatre-vingts ans mon père a piqué une crise. C’était le 11 novembre 1964.  Nous étions rassemblés devant le monument aux morts du village, comme tous les ans, et pendant la minute de silence, après la lecture des noms gravés sur la pierre grise, il a hurlé :

 – Ah nom de Dieu ! Oui, elle était belle la guerre !

Le collier rouge           Le collier rouge       Jean-Christophe Ruffin     Gallimard

A une heure de l’après-midi, avec la chaleur qui écrasait la ville, les hurlements du chien étaient insupportable. Il était là, depuis deux jours, sur la place Michelet, et depuis deux jours il aboyait. C’était un gros chien marron à poils courts, sans collier, avec une oreille déchirée. Il jappait méthodiquement, une fois toutes les trois secondes à peu près, d’une voix grave qui rendait fou.

 

 

Toutes ces vies qu'on abandonne par Ollagnier          Toutes ces vies qu’on abandonne   Virginie Ollagnier    Liana Levi

 

Sa robe soulevée jusqu’à la naissance  de ses bottines crottées, vraiment cela ne fait pas sérieux. Claire le pensait bien mais s’en moquait. (…)

Les soldats qu’elle dépassait arrivaient des derniers hôpitaux de campagne qui les renvoyaient chez eux, maintenant que la guerre était finie. Finie était un bien grand mot quand elle les voyait dans les ambulances.

La chambre des officiers - Marc Dugain / Livre BE - HQ05La chambre des officiers    Marc Dugain    JC Lattès

La guerre de 14, je ne l’ai pas connue. Je veux dire, la tranchée boueuse, l’humidité qui transperce les os, les gros rats noirs en pelage d’hiver qui se faufilent entre les détritus informes, les odeurs mélangées de tabac gris et d’excréments mal enterrés, avec, pour couvrir le tout un ciel métallique uniforme qui se déverse à intervalles réguliers comme si Dieu n’en finissait plus de s’acharner sur le simple soldat.

    Les âmes grises    Philippe Claudel    Stock

Je ne sais pas trop  par où commencer. C’est bien difficile. Il y a tout ce temps parti, que les mots ne reprendront jamais, et les visages aussi, les sourires, les plaies. Mais il faut tout de même que j’essaie de dire.

 

        Les Roses de Verdun par Clavel      Les roses de Verdun      Bernard Clavel       Albin Michel

Ce matin-là, j’avais commencé le ramassage des feuilles mortes dans la petite allée qui fait le tour du parc.

Quatre Soldats - Intérieur - Format classique     Quatre soldats      Hubert Mingarelli       Seuil

Je suis de Dorovitsa dans la province de Viatka. Quand mes parents sont morts, j’ai quitté Dorovitsa pour Kaliazine au bord du fleuve, et j’ai travaillé pour Ovanès.

 

Le Théorème de Roitelet   Le théorème du roitelet       Frédéric  Cathala       GLM

Au creux de sa main carrée et velue comme une patte d’ours, Joseph Wronski caressa pour la millième fois sa montre-chronomètre en or.

 Prenant part à une campagne de soutien au moral des troupes qui bientôt sortiraient des tranchées pour exécuter l’offensive, Charles de Moursault devait visiter ce matin le secteur Gasgogne. Il n’irait pas en première ligne , bien sûr, mais on ferait descendre quelques soldats bien typiques pour prendre des photographies qui raviraient les français. (p 272)

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s