14 -18 une exposition et des livres

IL Y A 100 ANS : LA GRANDE GUERRE –

Du samedi 13/09/2014 au vendredi 19/09/2014 de 15 h à 18 h Dimanche 14/09  de 10 à 12 h 30 et de 15 à 18 hA la salle des fêtes de Bracieux – organisé par la section UNC – AFN de Bracieux / Tour en Sologne

La bibliothèque expose des documentaires  et des romans adultes et enfants sur cette période. A découvrir toute la semaine. A emprunter à partir du 22/09. Merci à M Denis Enters de nous avoir proposé de participer à cette commémoration.

    C’ÉTAIT LA GUERRE DES TRANCHÉES    1914 -1918    Tardi  Casterman

Dans cette bande dessinée Tardi propose une succession de situations non chronologiques vécues par des hommes embourbées dans les tranchées. Des hommes qui n’ont qu’un souhait  » Que la guerre s’arrête !  » Comme il le dit lui-même dans sa superbe préface, dans cette BD il n’y a  » Rien qu’un gigantesque et anonyme cri d’agonie ». Effroyable et éprouvant mais tellement juste.

 

La Tranchée    LA TRANCHÉE  T 1 Sauveur       Adam    Cady   Marchetti     Glénat

1917, sur la ligne de front franco-allemande : Le lieutenant Sauveur Albertini tombe par hasard sur le cadavre d’un soldat. Il a été visiblement assassiné.  Dans l’enfer des tranchées, il s’accroche à son enquête pour comprendre pourquoi ce meurtre et par qui ? Ce n’est parce que c’est la guerre que l’on peut tuer impunément…

 

On les aura !      ON LES AURA  !  CARNET DE GUERRE D’UN POILU  ( AOUT , SEPTEMBRE  1914 )   Barroux   Seuil

Par hasard Barroux découvre dans un tas de vieilleries un carnet. 3 août 1914 c’est le jour du départ. « La mobilisation est décrétée, il faut partir, quitter femme, enfants, famille. J’ai du courage, il le faut.  »

Barroux a mis en image ce texte authentique qui raconte les débuts de la guerre par un poilu anonyme dont on ne saura pas s’il a survécu. Deux ou trois vignettes par page pour illustrer les mots de cet homme donne une grande force à cette histoire. Une lecture aisée et passionnante pour les adolescents qui permet de découvrir les deux premiers mois du conflit, ainsi que le désarroi et les états-d’âme  d’un homme mobilisé.

 

   Chansons de la guerre 14-18 une vie d’bonhomme.

Tichot, c’est un trio venu de l’Aisne : Camille au piano  , Caroline à l’accordéon et au xylo , et François Guernier à la guitare et au chant. 17 chansons dans cet album dont la célèbre chanson de Craonne.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s