Lire en Loir et Cher La brune au Rouergue

La 17e édition de Lire en Loir-et-Cher débute dans les bibliothèques du département.

Cette année c’est la maison d’édition Le Rouergue qui est mise en valeur, et plus particulièrement une collection qui se nomme La brune

Au Rouergue,

  Sylvie Gracia, directrice de la collection a présenté sa maison et la sélection des 10 titres. Sylvie Gracia est également écrivain.

 

Le Rouergue est né d’une librairie à Rodez, achetée par Danielle Dastugue, qui peu à peu s’est mise à éditer de petites publications locales, terroir et patrimoine.

En 1993 le département jeunesse est créé par Olivier Douzou avec le célèbre Jojo la mache.

jojolamache_douzou[1]

De nombreux illustrateurs viennent d’écoles des beaux-arts. Partie de rien, le secteur jeunesse à une identité très forte.

Le Rouergue c’est 90 livres édités par an dont la moitié en jeunesse. Ce qui est assez important pour une petite maison d’édition. C’est une maison qui aime aussi découvrir de nouveaux auteurs et illustrateurs qui lui sont restés fidèles.

 

En 1998 Le Rouergue créé une collection LA BRUNE. C’est une rencontre fortuite lors de son passage pour une signature dans la librairie de Rodez, qui a fait Que Sylvie Gracia soit devenue éditrice. L’envie de publier des textes de littérature française pour que  Le Rouergue n’ait pas qu’ une image régionaliste très forte…

 

L’idée de départ pour La Brune est de découvrir de nouveaux auteurs, des voix originales. Avec chaque auteur c’est une histoire qui se crée, il y a une vraie rencontre. 6 à 8 titres sont publiés par an, parmi ces titres il y a un ou deux nouveaux auteurs.

Sylvie Gracia aime ce travail de découvreur. Elle fait une distinction entre ses goûts d’éditrice et ceux des lecteurs.

C’est ainsi que cette collection est née : de manuscrits inconnus. De « Petites mortes » d’Isabelle Rossignol à « Buvard » de Julia Kerninon…En passant par Claudie Gallay avec les déferlantes , dont son premier livre a été publié à 1500 exemplaires au début, passant à 300 000 exemplaires.

La ligne éditoriale pourrait répondre à cette question : pourquoi ces auteurs dans cette collection? Tout d’abord la réponse de l’éditrice est : l’écriture. Ensuite ce sont des auteurs vivants en région, ce qui leur donne une identité forte.

 

La brune (ce moment que l’on nomme aussi entre chien et loup, lorsque le jour va basculer dans la nuit mais aussi un lieu-dit de l’Aveyron que Sylvie Gracia connaît bien) a changé de format en 2004. De maquette également. D’une couverture colorée (imaginée par Dozou) le livre s’est présenté ensuite avec une photo noir et blanc sur fond blanc. Une couverture qui laissait toute la place à l’imaginaire.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA    41ATC9ZW2BL._AA160_[1]

OLYMPUS DIGITAL CAMERA41wH+gd0QJL._[1]

Danielle Dastugue a pris sa retraite, Le Rouergue a continué son chemin en s’associant avec Actes Sud en 2004.

Le catalogue est riche : du noir, des témoignages, nature et écologie, gastronomie, romans de société….

En jeunesse : des albums, la collection zig-zag pour les jeunes lecteurs. La collection dacodac pour les 10/12 ans et pour les ados Doado une collection qui parle du monde contemporain, des histoires tendres ou brutales…Nombreux titres à la bibliothèque

http://www.lerouergue.com/rouergue_COMPLET_2.swf

Un projet est en cours d’une nouvelle collection de fantaisy (Epik).

On a beaucoup parlé du Rouergue récemment avec l’album jeunesse « tous à poil » sorti en 2011 tout de même…

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s