Printemps des poètes 2014 et poésies de printemps

fZlR0gjfmF5zueN7b9BQ422tvCo[1]

TROP DE BRUIT POUR RIEN   -Philippe de Boissy –   Motus ( 1994)

Une tortue tortuait

rue du Maréchal Lambine

lorsqu’un agent de police

l’arrêta

pour excès

 

Il demanda ses papiers

Elle n’en avait pas

 

Il lui demanda son permis

Elle n’en avait pas

 

Il lui demanda son âge

Elle l’avait perdu

 

Je suis une tortue

dit-elle

c’est ça mon identité

 

Mon permis

ce sont mes pieds

 

Ah oui? dit le policier

je vais donc vous arrêter

pour conduite en état de

nudité

C’est interdit et en plus

vous êtes armée!

 

C’est ma carapace Monsieur

je veux dire c’est ma maison

Avez-vous s’il vous plaît

mandat de perquisition?

Il n’en avait pas                                                                   

l’agent

il n’en avait pas

 

Alors la tortue fila

tandis que l’agent notait:

« Interpellé aujourd’hui

en état de nudité

un danger public sans domicile fixe

qui a tenté de séduire

la police »

 

Si vous voulez en savoir un peu plus….

http://philippedeboissy.free.fr/parutionsrecentes2.htm

 

39715[1]  CoMptines & PoEsiNes de PrinTemPs

Araignée de printemps   Pascal Boille – Flavia Sarrentino

Eveil et découvertes.

 

La chenille s’est métamorphosée

En un joli papillon

Rouge vermillon.

 

Le têtard  s’est métamorphosé

En une superbe grenouille

De couleur rouille.

 

 

Rien n’est arrivé à l’araignée :

Elle attend tout le printemps.

C’est décevant.

 

Advertisements
par bibliothequedebracieux Posté dans Poésie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s