Les Mystérieux Mystères Insolubles…(1)

john-la-mouche_bzz[1]

Hep, vous me reconnaissez je suis John, c’est moi le mécano qui conduit la loco, toujours en marche arrière d’ailleurs…Il faudrait que l’on pense à réparer. Parce qu’à Chambord cela nous a joué un sale tour. Mais je passe juste pour vous dire qu’il y a 2 nouvelles histoires des « Mystérieux Mystères Insolubles » en région Centre à la bibliothèque.

La malédiction du maléfice maudit de Grégoire Kocjan pour le texte et Julie Ricossé au dessin.

Une sacrée équipe !!! (Là c’est encore John qui parle, mais je le traduis très bien…)P1120538

Cette bande-dessinée documentaire nous entraîne dans le Berry pays des traditions, des sorcières, des croyances et des apparitions étranges. C’est George Sand qui est au centre de l’histoire. Comme d’habitude l’histoire est bien documentée avec une balade dans la campagne berrichonne et une visite dans le Domaine de George Sand. Le personnage est bien campé, son côté féministe , les endroits qui ont inspirés nombreuses de ses histoires et sa passion amoureuse insatiable et libérée…L’auteur n’oublie pas de nous rappeler l’engagement social de cette femme qui défendait les ouvriers comme les pauvres, ce qui faisait scandale dans son milieu bourgeois.

51CVlkzh3iL._[1]

L’enquête commence dans le cimetière du domaine de Nohant où le professeur Klutch est en en train d’exhumer  Amantine Aurore Lucile Dupin, baronne Dudevant. Il n’hésitera pas à l’emporter sous le bras ou sur son dos dans l’aventure. Bon elle se révélera très utile pour amener des précisions à l’enquête. « Tout droit se trouve la mare au diable » mais il y a des impondérables « Mince, j’ai perdu une rotule ».

Cela pourrait être glauque et en fait ce l’est…

L’auteur s’amuse de jeux de mots, de situations extrèmes, de la sorcellerie encore présente dans certaines campagnes….L’image d’un Berry inquiétant et toujours étrangement mystérieux. Evidemment il y a toujours beaucoup d’humour, des scénes improbables – Ah la sorcière payée par l’office du tourisme !!!-, le retour de JC, toujours aussi peu fûté et la présence du facteur de Jour de fête,  doté d’un accent « exagélé ». Jacques Tati avait tourné dans la région.

Donc une belles balades en Berry, avec de nombreuses photos de maisons, châteaux, églises, puits, moulins croix de chemins….

Une histoire un peu époustouflante, carrément « horrifique » mais porté par un ENORME humour. Avec l’équipe de la Z.I.Z.E.M.P.C. il ne peut en être autrement.

P1120536P1120537

Et si voulez découvrir ce qu’en dit Grégoire Kocjean au moment du projet c’est ici :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s