Une affiche pour un petit rappel

Et si vous voulez découvrir les mots d’Adonis Brunet ….   avant de les écouter

 

Non je ne suis pas né dans un chou. Mais bien sorti du ventre de ma mère. Est-ce une bonne nouvelle. Ça c’est autre chose…Mais bon c’est fait. Donc sortir de la boîte devenue trop étroite puis dans le noir j’ai peur…

 

Donc dans cette nuit d’octobre tout à fait ordinaire. Un ciel noir métallique éclabousse mes yeux apeurés d’être restés trop longtemps capitonnés.

 

 

Enfin l’échappée belle. Pour atteindre le bonheur c’est la première à droite. C’est marqué sur le panneau en losange.

 

Par la lucarne je regarde notre pauvre amour tout de guingois tordu par l’indifférence des silences.

 

Plus le temps d’attendre, d’apprendre. Il me faut tout et tout de suite. C’est l’apanage des sociétés nouvelles.

 

Même l’amour est virtuel.

 

On se consomme, se consume, se jette. Mais pas envie de capituler même si parfois les sentiments, les émotions sont informatisées. Je rêve de liberté. Pas de cadences ou bien de performances. Non simplement de liberté

 

L’étendard de la révolte flotte sur le peuple en mutation. A force de galvauder les espérances, de broyer les sentiments, d’aseptiser les âmes. Il est temps de sortir de la boîte. Trop de mensonges.

 

 

 

 

 

Je me suis fait renverser par Cupidon.

On m’avait pourtant

Dit de faire attention

Il ne m’a pas raté l’animal

Maintenant j’ai le coeur bancal

Putain d’histoire

Ça m’fout le cafard (….)

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s