Coup de coeur

Les mille oiseaux de Sadako    Eleanor Coerr   Réédition d’un livre paru en 2003

Présentation de l’éditeur

Sadako aime les feux d’artifice, le goût de la barbe à papa, et courir aussi vite que le vent. Mais Sadako est née à Hiroshima. Une ville ravagée par la guerre. Une ville ravagée par la bombe. Et Sadako a la « maladie de la bombe ». Alors, tous les jours, elle plie des oiseaux en papier. Car, selon une vieille légende, elle sera guérie par les dieux si elle en fabrique mille.

L’histoire de Sadako Sasaki est vraie. Elle n’en est que plus cruelle. Elle n’avait que 2 ans lorsque la bombe atomique fut larguée sur Hiroshima. Dix ans après elle mourra d’une leucémie. On l’apprend dès le prologue et l’on voit cette petite fille, si gaie, pleine de rêves – dont celui de courir – vivre avec sa famille. La maladie déclarée elle est hospitalisée. Son amie Chisuko lui offre une grue en origami. Sadako devra faire mille grues pour retrouver la santé. C’est la légende de ces oiseaux qui sont supposées vivre 1000 ans. Sadako commencera à fabriquer des centaines de grues avec tous les papiers qu’elle pourra récupérer. Elle est devenue une héroïne pour les enfants japonais. Sa statue est érigée dans le parc de la Paix d’Hiroshima.

Tous les ans des enfants du monde entier plient des grues et les envoient à Hiroshima. Les origamis sont disposés autour de la statue. Grâce à sadako, la grue en papier est devenu un symbole international de la Paix

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s